For my mommy!

Today, Monday, is my mom’s birthday. I’m a rubbish daughter and didn’t send her a card. So instead I decided to make a video, giving excuses as to why I didn’t send one. Hopefully it’ll amuse her enough to make her forget about the missing card…


I’m so going to regret posting this publicly!

For the French-impaired, read more for the summary… 😉

Read More

Web 2.0 en français

TechCrunch in FrenchCe matin, j’ai découvert que TechCrunch, un blog sur Web 2.0 et les PME en technologie, existe aussi en français. Alors, pour ceux qui préfèrent leurs nouvelles techno en français, certains des articles publiés sur TechCrunch anglais sont aussi traduits.

Il reste à voir si certains articles sont écris avec le public francophone en tête ou au sujet des PME Web 2.0 de langue française, mais ça fait plaisir de voir que cet excellent site est disponible dans plus qu’une langue!

Lost in translation…

This 4* hotel minibar leaflet is the perfect example of why one should never skimp on translators for things, as the impression left on customers will be a lasting one. It looks terribly unprofessional and leaves visitors wondering where else you may have tried to cut corners, rather than do things properly.

This will only really be amusing to the French-speaking readers, sorry to the French-impaired ones…

Mini bar translation

Talking about bad translations… Why not go visit good ol’ Engrish? Hours of easy entertainment!

[Found via Guillaume at Hotel-Blogs]

Le roi et l'oiseau

I just had a moment of melting childhood softspot when I saw this link to Le roi et l’oiseau on DVD Times on Spyhunter’s blog. It was apparently renamed The King and the Mockingbird in English, but was never subtitled (Good! I hate subtitles – but not half as much as I despise dubbing! Just don’t get me started on that one!)

I’m sure my sisters remember as well as I do watching this movie around Christmas, with the giant robot who sits on the pile of rubble, thinking about his lost friends. While the story is a bit fuzzy in my mind, I clearly remember the slow-moving story and the scarce dialog. In a way, it was a great way to get some quiet time amidst the crazy (and very noisy) French-Canadian family get togethers.

Le roi et l'oiseau

On the note of family get togethers and Christmas parties, I was thinking a few days ago how glad I am that neither my Canadian family or British relatives here have smoking houses. I couldn’t imagine how oppressive a dozen smokers getting together at Christmas would feel, on top of the heavy feeling brought on by too much eating and drinking, by the general noise of having so many people together. Thank Dog for non-smoking houses!

Je voudrais juste dire…

Pousse, pousse, pousse
Les bons gros légumes
Pousse, pousse, pousse
De plus en plus gros

Miam, miam, miam
Les bons gros légumes
Miam, miam, miam
J’ai hâte d’en manger

Je suis une carotte, rotte, rotte
Je pousse sous terre
J’aimerais bien qu’un jou-ou-our, on me déterre

merci.

Rosaire le Hamster et un Retour sur les poissons d'avril

Vas-y mon ti hamster!

C’est l’histoire de Rosaire, le hamster de Montréal.

Ok, bon, je m’attend pas à ce que grand monde comprenne les références que fait Fred ici, mais je dédie cette histoire à Caramel, le premier teddy bear hamster, un vrai survivor, Guimauve, la grosse affaire paresseuse blanche, l’autre dont je me rappelle pas le nom mais je suis sure qu’on a eu 5 hamsters au total, puis Lucky et Speedy, les mini hamsters qui mordaient dont un s’est suicidé (par pendaison) un beau matin d’hiver. Maudites affaires inutiles qui faisaient du bruit en plein milieu de la nuit à côté de ma chambre… mais bon on les aimait bien.

Jo, Julie, Catou, c’était quoi le nom de l’autre hamster?

—————
Mon bô poisson

Merci Alex pour la chanson qui m’est restée pognée dans tête toute la journée mais que je pouvais pas chanter à mes collègues anglos parce qu’y comprennent pas un mot de canadien français, et peut-être 3 mots et demi de français Parisien…

Allez, tout le monde chante avec moi, sur l’air de ‘Mon beau sapin’! :

‘Mon bô poisson, roi des baleines, que j’aime ton oodeuuuur. Tu goute si bon, mais ta senteur, fait lever l’coeur, pasé six heure, Mon bô poisson, roi des odeures, que j’aime ta candeurrrre!’

Merci! Merci!

Tout le monde, on applaudit!!

Je sais bien que je suis une couple de jours en retard (c’est tu nouveau ça? Non, pantoute. Shut up!) mais j’ai écouté le podcast du premier avril de MC aujourd’hui et j’en avais les larmes aux yeux! La version d’Éric est pure class!

Pour ceux qui sont pas encore embarqués et qui ont jamais écouté de podcasts, prenez le temps d’écouter un de ceux de MC. Toujours intéressant et toujours des bonnes tounes pour aider la journée de travail à passer!!

Février veut pas finir…

Comment survive à février quand on a l’impression que le mois le plus court de l’année a décidé de rester plus longtemps qu’y faut (Inspiré par MEB qui trouve que février manque de pep)

  • Envoyer des bonbons par courier interne à nos amis dans le reste du bureau
  • Les petits paquets de sauce St-Hubert que ma môman m’a apporté pour que je me sente chez nous
  • Ma première tempête de neige en Angleterre (ça commence juuuste à tomber maintenant… pleasepleaseplease je veux une journée à la maison à cause de 2cm de neige)
  • Du fromage Halloumi grillé sur une salade verte avec un peu de sauce chilli
  • Des sushis californiens pour souper (comme je vais faire ce soir)
  • Relaxer sur le sofa, accotée sur les nouveaux coussins terracotta qu’on vient d’acheter puis qui sont mille fois plus beaux que les vieux
  • LAL – Warm Belly High Power sur repeat
  • Des bons livres comme le Da Vinci Code qui me poussent à faire ma propre recherche sur les faits historiques du livre
  • Le soleil qui est encore là quand je quitte le bureau!!!

Bonne fin de journée les tizamis!

Québec-Montréal

Je suis en train de regarder le film de Ricardo Trogi, un ancien de la Course Destination Monde. C’est Andrea, en Autriche, qui a spotté le film sur TV5 y’a un bout de temps et finalement, cet après-midi, j’étais su’l’dos et j’ai décidé de le regarder.

J’arrive juste pas à m’habituer aux sous-titres “français” sur un film québecois! C’est trop comique de voir la traduction des sacres… Mon bout préféré (à date, pas encore tout regardé) c’est quand le chum de Julie commence une conversation avec un panneau de traverse d’orignal après avoir sniffé un peu trop de gaz!

Y sont mieux d’arrêter pour une poutine quelque part en chemin, ou c’est pas un vrai voyage Québec-Montréal!